Category Archives: Cas clients – témoignages utilisateurs

  • 0
cas client video cerp psion

Exemple de cas client réalisé pour la société Psion France/Motorola services – vidéo et rédactionnel

Tags : 

Voici un exemple de  cas client réalisé pour l’un de nos clients qui allie, communiqué de presse, cas client rédactionnel et vidéo.

Ce type de génération de contenu peut être exploité lors de nombreuses opérations de marketing opérationnel et de communication:

  • exploitation sur des salons et lors de conférences
  • intégration dans des newsletters
  • communiqué de presse
  • concours et prix
  • site web, site communautaire, blog
  • etc.

Si la qualité du contenu généré reste primordial (dans génération de contenu il y a contenu !), n’oublions pas qu’il est tout aussi important de rendre ces productions rédactionnelles et vidéo attractives.

Faire témoigner ses clients au travers d’un case study, cas client,  témoignage utilisateur,  retour d’expérience ou  success story, est une démarche particulièrement intéressante dans le cadre d’une stratégie de génération de contenu et de développement de la notoriété. Pas toujours facile de mener à bien ce projet qui consiste à obtenir le retour d’expérience ET l’autorisation de publication de vos clients.

Quand il s’agit de générer du contenu, le témoignage de vos clients (ou case study ou étude de cas ou success story) est un outil à forte valeur ajoutée. Encore faut-il l’utiliser avec pertinence et proposer un contenu de qualité, valorisant pour l’entreprise et son client et permettant à vos clients et futurs clients de s’identifier.

Je vous invite à découvrir notre réalisation vidéo et rédactionnelle mais aussi à lire et visionner quelques astuces qui vous permettront de rendre plus attractive votre production de contenu sur notre blog.

Télécharger le rédactionnel du cas client Psion

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus au 06.86.36.53.08 ou au 09.71.22.28.29


  • 0

Retour d’expérience – Générer du contenu local pour Psion France

Tags : 

Générer du contenu local: « La génération de contenu doit se décliner localement afin d’apporter une approche terrain à nos témoignages utilisateurs.»

Depuis 2009, la filiale française de Psion, société anglo-canadienne spécialisée dans la conception de terminaux métier, a choisi la génération de contenu pour mettre en avant son expertise métier. Pour cela, elle a externalisé cette mission auprès d’AJEM Consultants qui génère et rédige les retours d’expérience (clients et partenaires). Ces témoignages sont également déclinés sous forme de vidéos et de communiqués de presse avec les sociétés LCMA et GLC, membres du réseau Activ’3D auquel appartient AJEM Consultants. Cette approche locale de la génération de contenu permet d’alimenter  le site communautaire du groupe avec du contenu en français et de proposer une approche très terrain aux clients et prospects de Psion.

« Notre force de proposition, en tant que direction marketing, repose essentiellement sur la qualité du contenu généré aussi bien dans le fond que dans la forme. »

Stéphanie Michel Amato. Pouvez-vous présenter Psion rapidement ?

José Perez. Psion est le pionnier des ordinateurs mobiles de qualité professionnelle et de leurs applications industrielles dans le monde. Notre cœur de métier est l’innovation dans l’informatique mobile professionnelle depuis 1980. En effet, nous avons démarré comme inventeur du PDA et nous proposons aujourd’hui à nos clients, des solutions à leurs problématiques professionnelles. Parmi nos nombreux clients figurent Volkswagen, Ministère de l’Intérieur, BMW, Goodyear, Copenhagen Airports, BNSF…  Le « business model » est basé sur l’innovation ouverte, nous travaillons en collaboration directe avec nos clients et nos partenaires pour co-créer de nouvelles versions de produits mobiles, de logiciels et de services qui répondent aux attentes et besoins du marché. Cette collaboration s’appuie sur le site communautaire, www.ingenuityworking.com.

Stéphanie Michel Amato. Quelle est  la place de la génération de contenu dans la politique marketing de la filiale française?

José Perez. C’est dans un contexte international (notre siège est à Londres) mais aussi local (nous avons des filiales sur les 5 continents) que nous générons du contenu car nous poussons beaucoup notre web communautaire et les réseaux sociaux pour la promotion de notre image d’expert. Aussi, chaque filiale a intérêt à générer son propre contenu et on peut difficilement imaginer de le faire sans s’appuyer sur des prestataires eux-mêmes locaux.

Stéphanie Michel Amato. Comment est impliqué le marketing sur la gestion du site communautaire de Psion et sur les réseaux sociaux ?

José Perez. Notre force de proposition, en tant que direction marketing, repose essentiellement sur la qualité du contenu généré aussi bien dans le fond que dans la forme. En ce qui me concerne, je suis particulièrement attaché à la qualité rédactionnelle des témoignages clients et des communiqués de presse que nous produisons.

« En matière de génération de contenu, après la phase euphorique de mise en place d’outils en ligne, nous ne devrions pas perdre de vue ce qui fera toujours la différence : la créativité ! »

De même pour le format vidéo des retours d’expérience, nous recherchons une qualité professionnelle pour garantir notre crédibilité. Et qui dit qualité, dit travail sur le terrain avec des prestataires qualifiés pouvant nous apporter les compétences et les ressources dont nous ne disposons pas forcément en interne.

Stéphanie Michel Amato. Quelles sont, à votre avis, les perspectives en matière de génération de contenu ?

José Perez. Après la phase assez euphorique de l’installation de la solution informatique en elle-même – le site web communautaire de Psion par exemple – nous devrons revenir vers une notion fondamentale, celle qui nous permettra de toujours faire la différence : la créativité ! Et là, la génération de contenu va prendre une place de plus en plus importante dans la stratégie marketing des entreprises.

Stéphanie Michel Amato. Pourquoi externaliser quand il s’agit de générer du contenu local ?

José Perez. Je reste convaincu d’une chose : une chose ne changera jamais pour les responsables marketing c’est la nécessité d’avoir des professionnels, avec nous,  qui savent produire, gérer et diffuser de l’information et du contenu métier pertinent. La génération de contenu est un vrai métier, avec ses techniques et ses méthodologies !

Stéphanie Michel Amato. Comment fonctionne cette externalisation ?

José Perez. Je travaille avec trois indépendantes de la communication qui prennent en charge les projets dès leur détection. Lorsqu’un cas client est identifié, c’est-à-dire que les conditions sont réunies pour faire de ce cas client un retour d’expérience à valeur ajoutée, la rédactrice s’organise avec l’attachée de presse pour gérer les autorisations, l’organisation des interviews et le suivi du projet. Elles identifient la nécessité ou non de réaliser une vidéo et si cela est le cas, elle intègre, dans la boucle, la réalisatrice. Elles prennent en charge tout le process, de la collecte d’information à la génération du contenu en passant par les autorisations de publication. Comme elles connaissent parfaitement notre secteur d’activité, cela limite mes interventions dans le process.

Stéphanie Michel Amato. Pourquoi travailler avec un réseau de consultantes indépendantes plutôt qu’avec une agence ?

José Perez. Mais je travaille avec une grande agence ! (rires) Elle a un nom un peu compliqué, AJEM Consultants, LCMA et GLC et elle a pignon sur rue ! Je rigole un peu mais, grâce au réseau Activ’3D,  j’ai accès à un regroupement d’indépendantes qui travaillent en parfaite harmonie, qui se connaissent très bien et qui apportent, chacune à son niveau,  un travail complémentaire et surtout un travail de qualité digne d’une grosse agence !


  • 0

Génération de contenu: exemple cas client proposé au format rédactionnel et video pour la société Psion

Tags : 

Cas client vidéo et rédactionnel pour la société Psion

Psion s’associe à la dynamique d’innovation du réseau Logistique Grimonprez sur sa plate-forme logistique multimodale d’Anzin

Au-delà de l’enjeu réglementaire, l’éco-responsabilité, est devenue, pour de nombreuses entreprises, un véritable enjeu économique permettant d’associer le développement durable à des gains d’efficacité significatifs. C’est ce défi qu’ont relevé, en partenariat, le réseau Logistique Grimonprez et le 1er site français de e-commerce – laredoute.fr – sur la plate-forme logistique multimodale d’Anzin. Cette ancienne aciérie réhabilitée accueille, depuis avril 2011, une plate-forme logistique particulièrement innovante. Capable d’accueillir et d’embrancher, sur un même site, du transport ferroviaire, fluvial et routier, la plate-forme multimodale a su répondre aux exigences écologiques et économiques de laredoute.fr grâce à une approche éco-responsable associée à une nouvelle organisation plus pertinente et plus fluide. Avec ses terminaux, Psion participe à cette aventure en fournissant, dans l’entrepôt, des solutions capables de garantir la traçabilité des conteneurs et l’affectation des produits en temps réel.

L’enjeu pour tous les acteurs : réduire l’empreinte carbone tout en gagnant en efficacité

Le réseau de PME, Logistique Grimonprez, véritable solution alternative aux grands groupes, a pour vocation d’accompagner ses clients dans l’ensemble de leurs projets logistiques. Parce que l’engagement est aussi une valeur que le réseau de PME partage, Logistique Grimonprez a souhaité développer des solutions éco responsables et innovantes visant à limiter les empreintes carbones en réhabilitant des modes de transports « doux». C’est parce qu’ils partageaient la même exigence écologique et économique, que le site web laredoute.fr, a souhaité travailler de concert avec le réseau pour mettre en place une plate-forme multimodale de logistique. « Cette plate-forme est bien le résultat d’une volonté commune, du groupe RedCats et du réseau Logistique Grimonprez, de s’engager dans une démarche de développement durable, en choisissant un mode alternatif à la route », explique Franck Grimonprez, Directeur du réseau de PME.

Dès 2001, le réseau Logistique Grimonprez, au travers de la PME FLAG, développe l’idée de créer le 1er port intérieur français pour désengorger le trafic autoroutier. Le réseau investit alors près de 11 millions d’euros dans la réhabilitation de l’ancienne friche industrielle Norzinco. « Le choix s’est imposé de lui-même, compte tenu de la qualité des accès et des dimensions. Non seulement le site était déjà connecté en mode ferroviaire mais il se situait sur le canal de l’Escaut, future porte vers le canal Seine-Nord Europe, » se souvient Franck Grimonprez. Par anticipation, FLAG propose au groupe RedCats, particulièrement volontariste en matière d’éco-responsabilité, de développer une démarche privilégiant le transport ferroviaire pour son site laredoute.fr. En 2008, un nouveau pas est franchi par les deux entreprises qui se lancent dans un projet plus ambitieux visant à favoriser le transport fluvial et la multi modalité.

En avril 2010, les tests sont lancés pour aboutir, en avril 2011 à l’inauguration des 100 000 m² de la plate-forme logistique multimodale, dont 60 000 sont dédiés à laredoute.fr.

La réponse: mettre en place une plate-forme multimodale embranchée ferroviaire, fluvial et route.

Le principe retenu est simple, comme nous l’explique Franck Grimonprez : « notre site d’Anzin permet d’embrancher différents modes de transport : ferroviaire, fluvial et routier. Une à deux barges arrivent chaque semaine du port d’Anvers. Les conteneurs sont immédiatement déchargés et placés en entrepôts sous douane. Ils sont ensuite dédouanés au fur et à mesure des commandes clients. » Ce nouveau mode de transport a également un impact direct sur les process de la chaine logistique. « Nous avons fortement simplifié les procédures douanières et administratives avec, comme souci majeur, de garantir la traçabilité des conteneurs et de leurs contenus», précise Franck Grimonprez.

Un partenariat sur le long terme avec Psion

C’est là que les terminaux Psion interviennent en permettant une lecture automatisée des codes-barres positionnés sur les conteneurs. « Nous pouvons bénéficier d’un suivi en temps réel de nos conteneurs et de leurs contenus », souligne Laurent Beauvoir, Directeur du développement de Logistique Grimonprez . «Les solutions Psion sont utilisées sur l’ensemble de nos sites, en particulier à Arras et à Lyon où nous réalisons le picking par commande vocale. La traçabilité des conteneurs est l’un des enjeux des années à venir et Psion sera, là encore, notre partenaire privilégié sur tous ces projets de traçabilité. »

Le numéro de container et le numéro de plomb (dispositif de sécurité des conteneurs) sont automatiquement intégrés dans le WMS, en temps réel, permettant ensuite, dans un second temps, un étiquetage à la palettisation puis au colis.

Un bilan économique et écologique 100% gagnant

Depuis Avril 2011, le projet a largement tenu ses promesses ! Non seulement le bilan écologique est particulièrement positif, mais les deux partenaires ont également pu également constater une vraie valeur ajoutée en termes économiques. Ce que nous confirme Franck Grimonprez : « Grâce à ce projet, nous avons éliminé, en une année, près de 1200 camions sur les routes et nos rejets de CO2 ont été divisés par deux – soit 225 tonnes de CO2 en moins – . D’un point de vue économique, les résultats sont particulièrement satisfaisants puisque nous avons pu ainsi économiser 150.000 litres de gasoil liés au transport routier, diminuer le coût de T1 par quatre, optimiser la rotation des conteneurs, gagner en flexibilité par rapport à la route et réduire de façon importante les frais de « demurrage ». Sans oublier la création de 10 emplois sur le site ! »

Des perspectives pour 2012 pour optimiser encore le site

Dans une dynamique renforcée par l’arrivée d’un second site web du groupe RedCats – Vertbaudet – , le réseau Logistique Grimonprez travaille déjà sur de nouveaux projets pour les années à venir : «Nous avons pour objectif de développer la traçabilité RFID pour 2012, une technologie que maitrise Psion. Pour cela, il nous faudra l’adhésion des compagnies maritimes pour bénéficier de cette technologie dès le chargement des conteneurs. En parallèle, nous souhaitons également intensifier les rotations en mutualisant la plate-forme avec d’autres clients. »

Et le projet ne devrait pas s’arrêter là puisque le réseau de PME souhaite intensifier l’utilisation du rail sur sa plate-forme multimodale et développer une ligne fluviale régulière mutualisée sur Dunkerque, comme alternative aux grands ports du Nord. En attendant l’ouverture du canal seine-Nord Europe qui ouvrira de nouvelles perspectives à la plate-forme d’Anzin…

 

À propos du groupe Logistique Grimonprez

Logistique Grimonprez est un réseau de PME aux chiffres représentatifs. Lancé historiquement dans la région Nord de la France, le réseau s’étend sur le marché français de la logistique en s’adaptant au service de ses clients, diversifiés en termes de secteurs d’activité. En 2011, le réseau Logistique Grimonprez réalise un chiffre d’affaires de 37 millions d’euros dont 10 millions réalisé en logistique du e-commerce.

Plus de deux millions de lignes de commandes sont traitées.

Plus de 450 salariés composent le réseau et véhiculent les valeurs Logistique Grimonprez.

Depuis janvier 2011, le réseau de PME Logistique Grimonprez exploite 420 000 m2 d’entrepôts de classe A répartis sur 21 sites et 58000 m2 d’extension prêt à construire reste disponible.

Plus d’informations sur : http://www.logistique-grimonprez.com/

À propos du site web laredoute.fr

Multispécialiste en Prêt-à-Porter et Décoration, La Redoute est le deuxième vendeur d’Habillement féminin et le troisième vendeur de Linge de Maison en France. Laredoute.fr est le 1er site d’achats d’Habillement et de Décoration en France, avec en moyenne plus de 9 millions de visiteurs uniques par mois (N°1 en trafic BtoC en 2010 avec laredoute.fr – (Source : Médiamétrie- NetRatings). En 2010, Internet représente 72% du chiffre d’affaires France de la Marque qui est également présente sur les applications Smartphones et les réseaux sociaux. Avec plus de 11 millions de clients actifs dans le monde, La Redoute est présente dans 25 pays et distribue ses collections via des sites internet et des catalogues. La Redoute est une Marque du groupe Redcats. La Redoute réalise en 2010 plus de 72 % de son chiffre d’affaires sur Internet.

Plus d’information sur : http://www.laredoute.fr

Plus d’information sur la réalisation de cas client vidéo et rédactionnel et la génération de contenu sur notre site

À propos de Psion

Psion est le pionnier des ordinateurs mobiles professionnels et de leurs applications industrielles dans le monde. Nous innovons dans l’informatique mobile professionnelle depuis 1980, ayant démarré en tant qu’inventeur du PDA, et proposant aujourd’hui à nos clients globaux, des solutions à leurs problématiques professionnelles. Parmi nos nombreux clients figurent Volkswagen, SNCF, RWE nPower, E.ON, BMW, Goodyear, Copenhagen Airports, BNSF… À travers notre business model basé sur l’innovation ouverte, nous travaillons en collaboration directe avec nos clients et nos partenaires pour co-créer de nouvelles versions de produits mobiles, de logiciels et de services qui répondent aux attentes et besoins du marché. Cette collaboration a été rendue possible grâce à notre site communautaire dédié à l’innovation ouverte, www.ingenuity.com
Psion plc est une entreprise cotée en bourse et enregistrée au London Stock Exchange. Son siège social est basé à Londres et elle dispose de filiales en Europe, Amérique du Nord, Asie et Pacifique, Amérique latine et Afrique. Pour plus d’informations, visitez www.psion.com

Retrouvez de l’information en temps réel sur facebook et sur le site communautaire www.ingenuityworking.com


  • 0

Widex choisit de faire partager les expériences personnelles de ses clients malentendants grâce à leurs retours d’expérience

Tags : 

logo widex « Les témoignages client  ou retours d’expérience deviennent un accélérateur sur un marché où on constate une moyenne de 7 ans entre la prise de conscience de la déficience auditive et la décision de porter une aide adaptée. »

Entre Isabelle Thomasset, responsable marketing et communication du spécialiste des aides auditives Widex et AJEM Consultants, c’est une longue histoire. Première personne à me faire confiance lorsque j’ai démarré mon activité (*), elle a accepté d’être la première à témoigner sur notre blog. Avec elle, nous faisons  le point sur la pertinence de l’utilisation des témoignages clients pour permettre de parler d’un sujet tabou : la déficience auditive.

Stéphanie Michel Amato : pouvez-vous présenter Widex rapidement ?

Isabelle Thomasset : à la pointe de la technologie depuis 1956, Widex est une entreprise danoise qui fabrique et commercialise des aides auditives et distribue une gamme étoffée de matériel audiologique. Elle se positionne comme un véritable pôle de compétences,  interlocuteur privilégié des audioprothésistes. Nous misons sur  l’innovation et la performance avec des produits qui répondent aux attentes des professionnels et aux besoins des malentendants sur un marché en pleine mutation et de plus en plus concurrentiel.

Stéphanie Michel Amato : pourquoi choisir les retours d’expérience  pour porter l’image de vos produits ?

Isabelle Thomasset : au sein du service Marketing et Communication, notre rôle est de renforcer la notoriété de la marque auprès de nos clients directs, les audioprothésistes et de leur fournir des outils marketing adaptés. Avec le témoignage utilisateur, l’objectif est de pallier le manque de commu « Le témoignage client devient un accélérateur sur un marché où on constate une moyenne de 7 ans entre la prise de conscience nication vers le client final en proposant aux audioprothésistes une approche gagnant/gagnant pour les aider à informer leurs clients, souvent réticents dans la démarche. Le sujet des aides auditives est encore tabou, même si les récentes campagnes de communication et l’arrivée sur le marché d’aides auditives plus compactes et plus esthétiques ont fait évoluer les mentalités. La déficience auditive ne doit plus être ressentie comme un handicap, entendre moins bien ne veut pas dire être sourd !

Stéphanie Michel Amato : comment avez-vous mis en place les retours d’expérience ?

Isabelle Thom asset : pour permettre une communication efficace, il fallait concevoir un rédactionnel qui ne soit pas une simple plaquette commerciale. Puis nous avons du arbitrer entre produire en interne et externaliser. C’est ce dernier choix qui nous a conduits à AJEM Consultants : la rédaction est un métier à part entière – très prenant de surcroit – et qui nécessite de l’écoute pour retranscrire en toute objectivité.

Stéphanie Michel Amato : comment se déroulent les missions de rédaction ?

Isabelle Thomasset : c’est avant tout une relation de confiance car nous nous en remettons à AJEM Consultants pour  faire parler le client de notre client. Le fait que la déficience auditive soit encore un tabou justifie à mes yeux l’externalisation auprès d’un prestataire qui  maitrise les rouages de l’interview.  Le process est le suivant : les commerciaux identifient les audioprothésistes susceptibles d’être intéressés par la démarche, en s’assurant qu’ils connaissent assez bien leurs clients pour nous garantir que ces derniers iront jusqu’au bout de la démarche. Une fois que l’utilisateur Widex a donné son accord, nous concrétisons par un contrat et nous passons le relais à AJEM Consultants qui peut l’interviewer.

La première fois, nous avons mené un brief très précis pour définir ensemble le style rédactionnel, le format, les différentes parties à mettre en avant pour que la ligne éditoriale réponde bien nos attentes.

Le plus dur reste de convaincre le client final de s’exposer publiquement : s’ils sont d’abord séduits par la démarche, ils ont tendance à abandonner le projet de peur de renvoyer une mauvaise image d’eux-mêmes. Alors que nous sommes toujours dans une logique de valorisation du retour d’expérience… L’interview puis la rédaction s’enchainent rapidement, la retranscription et la rédaction correspondant toujours à nos attentes grâce au brief de départ. Le client donne ensuite son accord pour la publication.

Stéphanie Michel Amato : quels sont les bénéfices de cette collaboration et de ce choix de communication?

Isabelle Thomasset : faire témoigner nos clients c’est permettre de partager des expériences de vie et de rassurer les utilisateurs d’aides auditives. Nous sommes tous potentiellement des déficients auditifs. Cette démarche s’inscrit presque comme un acte citoyen et devrait être remboursé par la sécurité sociale !!! Plus sérieusement, Widex apporte donc sa pierre à l’édifice en tant que fabricant en faisant témoigner ses clients.

widex témoignage Stéphanie Michel Amato : comment décririez-vous vos relations avec AJEM Consultants ?

Isabelle Thomasset : harmonieuses  et efficaces. J’avoue que j’interviens peu dans le processus, ce qui me permet d’optimiser mon temps sur d’autres actions. Je délègue et c’est appréciable !

Stéphanie Michel Amato: votre prochain objectif ?

Isabelle Thomasset: parvenir à générer plus de témoignages et de retours d’expérience et plus souvent!

Télécharger le témoignage Widex pour Ajem Consultants

Télécharger un exemple de témoignage client  réalisé pour Widex

 

(*) Isabelle Thomasset  était alors responsable de la communication chez XRT et son bon de commande trône toujours au dessus de mon bureau !


Recherche

Suivez-nous sur Twitter

AJEM Consultants est référençable sur DataDock. Vous êtes à la recherche d'une formation sur mesure, adaptée à vos besoins ?