Tag Archives: génération de contenu

  • 0

Rédiger des newsletters et journaux d’information : comment éviter que ca ne rime avec galère?

Tags : 

Le principal intérêt d’un journal d’entreprise ou d’une newsletter est de permettre à l’entreprise de garder un contact récurrent avec ses clients et de leur transmettre, sous une forme originale des informations commerciales importantes. A condition que newsletter ne rime pas avec galère ! Cet outil, s’il est bien utilisé et appréhendé par l’entreprise, peut se révéler une redoutable arme commerciale et marketing ! Alors pourquoi s’en priver ?

De la difficulté de rédiger des newsletters et autres journaux d’information (sans parler des articles de blogs…)

Pour mettre au point et tirer pleinement parti d’une génération de contenu régulière au travers d’une newsletter, il est indispensable de parvenir à éviter les difficultés inhérentes à ce type de communication à savoir :

  • Maintenir une périodicité qui permette de fidéliser ses clients sans condamner vos équipes à être perpétuellement en comité de rédaction (tous les mois c’est trop, tous les ans c’est peut être pas assez J !)
  • Définir une ligne éditoriale qui soit basée sur du contenu de qualité – à visée commerciale d’accord mais du vrai contenu – et non sur une simple promotion de vos produits. Lister les dernières nouveautés de votre produit ou la promo du mois transforme vite votre newsletter en email (ou courrier) puremet commercial. En résumé, dans votre newsletter, vous devez aborder des sujets – centrés autour de vos problématiques métier – qui intéressent vos clients, qui les éclairent sur leur marché, qui leur apporte une vraie valeur ajoutée : astuces, dossier, interview, retour d’expérience, chiffres clés du secteur, etc…
  • Limiter l’aspect chronophage de la newsletter en privilégiant la réutilisation (textes de blogs, tribunes d’expert, textes ud site web, etc.) et, si cela est possible, en confiant la rédaction des textes à une plume à la fois capable d’écrire des textes de qualité et de tenir compte de vos impératifs et objectifs marketing. Cela s’appelle un rédacteur marketing, un spécialiste de la génération de contenu, un copywriter… appelez le comme vous voulez : ni publicitaire, ni journaliste, il a développé une méthodologie de travail efficace, rédige des textes à visée marketing et génère du contenu métier en phase avec les attentes de vos clients.

recette pour bien rédiger sa newletterMettre en place une méthodologie qui privilégie la réutilisabilité et l’efficacité

Une newsletter ne nécessite pas systématiquement de réinventer la poudre. Vous disposez déjà de tout le matériel nécessaire pour alimenter vos journaux d’information à condition de générer régulièrement du contenu métier pertinent :

  • Retours d’expériences clients
  • Tribune d’experts
  • Plaquettes produits
  • Actualités et promotions
  • Articles de blog
  • Etc.

Tous ces éléments sont des sources non négligeables de contenu exploitable sous diverses formes et réutilisable aisément sur vos blogs, pages des réseaux sociaux et autres outils du web !

Organisation des interviews, gestion du contenu éditorial, respect de délais, relance pour la validation, suivi des graphistes, relecture… La méthodologie reste un élément majeur de la réussite de ce type de projet car nous le savons : ces outils sont souvent très chronophages et surtout… c’est un peu comme le sport. On n’a jamais le temps d’en faire sauf quand on met son cours de Pilates ou de Piloxing dans son agenda + alarme dans le smartphone. Pour les newsletters même combat !

L’envoi de newsletters et de journaux d’information fait partie intégrante de la stratégie de génération de contenu. Mais attention, pas à n’importe quel prix. Rappelez-vous que :

  • Les newsletters doivent être pour vous le moyen de développer l’image de l’entreprise, pas de perdre votre temps et celui de vos équipes…
  • Le plus important, ce n’est pas la newsletter en elle-même… c’est ce qu’il y a dedans… la qualité du contenu participe pleinement au succès de votre newsletter!
  • Écrire une newsletter nécessite une bonne dose de méthodologie et de rigueur, un zeste d’autorité et une bonne plume. Si vous n’avez pas les ingrédients en interne, faites cuisiner la recette à l’extérieur !

 

Si vous avez besoin d’un accompagnement ou d’une formation à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter !

Pour en savoir plus

 


  • 0

Always et son #LikeAGirl : servir la marque autant que la cause de ses consommatrices

Tags : 

Avec sa campagne #LikeAGirl, Always se positionne comme un véritable acteur du marché de l’hygiène féminine et à ce titre prend une posture responsable vis à vis de la condition de la femme.

L’idée de base est simple : l’expression « comme une fille » est souvent utilisée comme une insulte et nombre de jeunes filles ont finalement une mauvaise image d’elles-mêmes une fois devenues adolescentes. Une expression qui n’est absolument pas ressentie comme une insulte par les petites filles. C’est ce que démontre la vidéo baptisée #LikeAGirl.

Lorsque l’on demande à une jeune fille ce que c’est que courir « comme une fille » ou lancer « comme une fille », elle va effectuer l’action en se ridiculisant. Si on pose la même question à une petite fille, elle va courir ou lancer naturellement. Always, par cette vidéo, affirme son engagement auprès des jeunes filles en les aidant à garder cette confiance en elle, qu’elles perdent souvent à l’adolescence.

A la fois outil marketing et message militant, ce contenu sert aussi bien l’image de la marque que la cause de ses consommatrices. Elle éduque les jeunes filles et porte l’image d’une marque responsable et engagée. A ce jour, la vidéo comptabilise plus de 36 millions de vues et a été largement partagée sur les réseaux sociaux.


  • 0

Réseaux sociaux : détournement de contenu, ça n’arrive pas qu’aux autres (ça m’est arrivé…)

Tags : 

Internet et les nouveaux outils numériques n’ont de sens que s’ils portent des contenus de qualité : site web, profil Viadeo ou Linkedin, page facebook, blog, twitter, etc. Ces contenus, bien que publics, n’en demeurent pas moins la propriété de leurs auteurs ou de ceux qui en ont acquis les droits suite à une cession. Si les auteurs de chansons sont bien protégés, il n’en est pas de même pour les auteurs de contenu internet, souvent victimes du « copier/coller »… Une réalité à laquelle j’ai été moi-même confrontée.

Ce n’est pas parce que le contenu généré est public qu’il est à tout le monde…Détournement de contenu sur le web

Il y a quelques mois, alors que je consulte le profil d’une consultante venue visiter mon profil Viadeo, je lis une description de ses activités en tout point semblable à mon propre texte de présentation. Pensant qu’il s’agit d’un bug d’affichage, je clique sur la page précédente de mon navigateur puis consulte à nouveau le profil de la consultante en question. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, force est de constater que la consultante a tout simplement effectué un « copier/coller » en bonne et due forme des textes présentant mes compétences ainsi que les types de services proposés par AJEM Consultants. Elle a toute de même pensé à changer le nom de l’entreprise et à supprimer la partie présentant mon activité de manager d’une troupe de danse orientale.
Mais le mal est fait, à la virgule près.

Ce qui est à toi n’est pas à moi…

Outre le fait que ces textes sont le résultat d’un travail sur le contenu et les mots clés visant à optimiser le référencement de mes activités sur Internet, – aucune envie de retrouver cette personne citée au même niveau que moi sur les moteurs de recherche grâce à mon travail – comment une « consultante en marketing et génération de contenu » digne de ce nom, peut-elle ainsi s’attribuer la « maternité » d’un texte qu’elle n’a pas écrit ?

La liberté offerte par les réseaux sociaux et Internet permet de partager des textes et des idées. Pas de les « voler ». En effet, partager nécessite de citer ses sources. Tout comme lorsque l’on reprend un extrait ou une citation d’un article publié dans la presse, on cite le journaliste.

Les droits d’auteurs s’appliquent sur Internet … et pas que pour les photos…

En France deux lois définissent le droit d’auteur dans le cadre du code de la propriété intellectuelle : ce sont les loi du 11 mars 1957 et celle du 3 juillet 1985. Son reconnus comme auteurs : « toute personne physique qui crée une oeuvre de l’esprit quelle que soit son genre (littéraire, musical ou artistique), sa forme d’expression (orale ou écrite), son mérite ou sa finalité (but artistique ou utilitaire) ». Cela s’applique donc pour les textes rédigés et publiés sur les blogs, réseaux sociaux et autres sites web, au même titre que pour les images et créations graphiques.

Une fois la colère passée, comment réagir face au détournement de contenu?

Tout d’abord, je vous déconseille la technique « batte de baseball » peu efficace et toujours mal venue. En revanche, le premier réflexe doit être d’effectuer immédiatement une copie d’écran pour bénéficier d’une preuve de ce qui s’est passé.

Avant de vous lancer dans des procédures juridiques et coûteuses – cela en vaut-il la peine ? – vous pouvez adresser un message par mail à la personne responsable du détournement du contenu ou à la direction générale dans le cas où l’auteur des faits n’est pais aisé à identifier.

Si cela a lieu sur des réseaux sociaux, il est important de porter à la connaissance des administrateurs ce qui s’est passé, preuves à l’appui. Dans la plupart des cas, les « voleurs » rectifient rapidement l’erreur qu’ils ont généralement commise par naïveté ou par ignorance.

En ce qui me concerne, j’ai également mis en place une alerte sur les moteurs de recherche pour suivre les publications, sur le web, de la consultante incriminée et m’assurer ainsi que mes textes ne fassent pas à nouveau l’objet d’un détournement de sa part.

Dans mon cas, tout s’est réglé après un simple échange de mail et un message aux administrateurs de Viadeo.

Si vous aussi avez été victime de ce type de détournement de contenu, n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires. Car, c’est bien connu, plus on est de fous…


  • 0
IMG_377210 ans AJEM CONSULTANTS

Aujourd’hui AJEM Consultants fête ses 10 ans…

Tags : 

Aujourd’hui AJEM Consultants fête ses 10 ans !

1000 mercis à nos clients, nos partenaires et à tous ceux qui ont cru en nous !

Avec une dédicace spéciale à Isabelle Thomasset, Marie-Line Cancel et Denis Mouchon, qui furent les premiers clients à croire en AJEM Consultants, notre projet de cabinet conseil en marketing opérationnel , développement commercial et génération de contenu !

10 ans de bonheur et d’aventures que nous comptons bien renouveler !

Nous avons développé une philosophie autour du conseil en marketing opérationnel qui se veut pragmatique et orientée résultats concrets. Nous avons, avec les années, su nous entourer d’autres experts qui constituent avec nous un groupement de consultants senior qui partagent cette même envie de bien faire et de travailler en toute transparence avec nos clients.


  • 0

Tribune d’expert publiée sur le Cercle les Echos: les dirigeants 1ers outils marketing de l’entreprise

Tags : 

Découvrez la dernière tribune d’expert publiée sur le site Le Cercle les Echos, qui traite de l’importance pour les dirigeants d’utiliser leur image pour porter celle de leur entreprise…

« Belle gueule ou pas », il va falloir s’y faire… Les dirigeants d’entreprise sont très souvent le meilleur outil marketing stratégique pour l’entreprise mais ils oublient souvent qu’il n’est pas nécessaire d’être George Clooney pour être porteur de l’image de son entreprise ! What else ? Votre caractère bien trempé, votre embonpoint, votre accent alsacien, votre look décalé ou votre franc parler sont autant d’outils au service de votre stratégie de développement! Sans pour autant phagocyter l’image de votre entreprise, redécouvrez votre puissance de communication et ne péchez pas par excès d’humilité … 

Et votre prénom c’est Modeste ?

Alain Afflelou est probablement l’une des références en matière de communication puisque ce dirigeant emblématique a su tirer pleinement parti de son histoire et de sa personnalité. Mais d’autres, moins connus mais tout aussi intéressants se montrent et ça marche ! Alors pourquoi pas vous ?

Nombre de mes clients ont des profils inoubliables tant par leur physique (grand ou fort ou même petit,) que par leur voix (grave et sensuelle ou avé l’accent) ou par leur personnalité (humour incisif ou lunettes dernier cri). Pourtant, ils craignent souvent d’être trop « voyants » et n’osent pas toujours porter l’image de cette entreprise, qu’ils ont, pour la plupart, créée. Cette modestie mal placée, même si elle est légitime et compréhensible, peut parfois être un frein à une stratégie de développement.

En savoir plus, cliquez sur l’image pour accéder à la suite de la tribune


  • 0

Journaux d’information et newsletters: collectivité locale ou professionnel de la plaisance… même combat !

Tags : 

C’est avec plaisir que nous vous invitons à partager nos dernières réalisations en matière de newsletters et lettres d’information. Deux organisations à vocation très différente – la Mairie de Saint-Jeannet et Captain Nason’s group, spécialiste de la plaisance – ont pourtant des besoins très similaires en matière de génération de contenu.

Dans le cadre de la Mairie de Saint-Jeannet, la communication est un élément important de la politique municipale qui favorise la transparence et l’information. Tout en gardant la maitrise de son journal, la municipalité a fait  le choix d’externaliser la rédaction et surtout l’ensemble de la gestion d’un journal trimestriel de 24 pages minimum, afin de gagner en régularité de publication, en qualités rédactionnelles et éditoriales et en lisibilité et esthétisme du produit fini.

Captain Nason’s Group, groupe varois spécialisé dans les métiers de la plaisance souhaitait se démarquer de ses concurrents en réaffirmant son savoir faire et son expertise au travers d’un document à la fois capable de faciliter la diffusion de ses annonces de bateaux d’occasion et de présenter à ses clients les dernières nouveautés en matière de plaisance. Le choix s’est porté sur un « 8 pages » avec une option très qualitative afin que le CNN (Captaim Nason’s News) soit perçu comme n journal et non un prospectus…

Voici le résultat de l’association d’AJEM Consultants (rédaction) et de Publisoft (création graphique), tous deux membres du réseau d’expertsbulletin municipal n8 Activ 3D.

 

voir aussi

9 règles de base pour réussir (ou pas) son bulletin municipal

Captain Nason's news N 1

Télécharger le n°1 du journal Captain Nason’s News

Télécharger le Bulletin Municipal de Saint-Jeannet n°8


  • -
marketing linguistique

Marketing linguistique : « le français parle aux français »

Tags : 

En France, on aime à citer en exemple nos amis québécois pour la pugnacité dont ils font preuve pour défendre la langue de leurs ancêtres sans savoir que chez nous aussi, des obligations existent. Au-delà de ces considérations législatives, localiser le contenu marketing et l’adapter au pays cible, loin d’être une contrainte, se révèle une véritable opportunité pour se démarquer de ses concurrents et développer la proximité avec ses clients.

Il est de tradition, lorsque l’on parle de sauvegarde de la langue française, de valoriser les actions de nos cousins québécois, eux qui ont su imposer, dans les entreprises, des comités de francisation. Peu de Français savent que notre législation en la matière est plus contraignante et plus répressive qu’au Québec. En effet, la loi nº 94-665 du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française, dite loi Toubon, contraint, en particulier, les entreprises à fournir à leurs salariés toutes informations relatives à l’exercice de leur travail en langue française et à réaliser de nombreuses documentations en français. Général Electric, en 2006, a été condamnée à 500.000 euros d’amende pour non respect de la dite loi.

Cette vidéo, réalisée en 2008 par des québécois qui souhaitaient défendre leur patrimoine culturel, parle d’elle-même sur l’incompréhension qui peut naitre quand on ne parle pas la même langue ou le même langage. (Pour les impatients, vous pouvez aller directement à la minute 3:45).

Transformer une contrainte (le marketing linguistique) en véritable atout concurrentiel

Au delà de la conformité règlementaire, localiser le contenu marketing en fonction du pays où l’on souhaite vendre ses produits et services est un véritable atout concurrentiel, et peut-être plus en France, où, bien que la plupart des dirigeants parlent l’anglais, la langue française a toujours leur préférence. Nous sommes tous égaux : nous comprenons mieux notre langue maternelle que celles apprises à l’école… Ne cédons pas à la tentation du « tout anglais » même si, à l’heure des sites communautaires – et de la mondialisation – cela apparait sur le court terme comme un bon choix.

Penser global, agir local : notre langue de travail n’est pas forcément celle de vos clients

Localiser un contenu marketing ne consiste pas à traduire mot à mot un texte rédigé par sa direction marketing. C’est adapter son marketing et sa communication au pays que l’on cible, en y intégrant des données du marché local (habitudes de consommation, concurrents…) ainsi que les éléments culturels et économiques. Cela consiste à rédiger dans la langue cible et à aller parfois jusqu’à changer un nom de produit (une chaine de restaurant qui se nomme Gastro aura du mal à trouver des clients en France) ou réécrire un e-mailing. Localiser, c’est aussi générer son propre contenu marketing (newsletter, cas clients, livre blanc…), qui pourra avoir une réelle valeur ajoutée pour la « corporate » comme on dit.

Quelques idées reçues à oublier rapidement en matière de localisation

Rédiger son site web et ses documents marketing en anglais sous prétexte que « tout le monde parle anglais » et que « c’est plus facile de maintenir une seule version du contenu » :

Ce syndrome touche aussi bien les filiales de groupes étrangers que – et c’est le comble ! –  des entreprises françaises disposant d’offres à fort contenu technologique. Rappelons à ces dernières que si leurs futurs clients se trouvent partout dans le monde, certains sont français ainsi que les investisseurs et les journalistes… De plus, le français est une langue parlée en Afrique du Nord et de l’Ouest, marchés à très fort potentiel en ces temps de contexte économique difficile, ainsi qu’en Amérique du Nord. S’implanter en France sans version française de son contenu marketing est préjudiciable en termes d’image et en termes de stratégie marketing; surtout si le pays d’origine de l’entreprise est l’objet de tous les fantasmes : le copieur chinois, le plombier polonais, le centre d’appel sénégalais…

Confondre langue et culture, tradition et pays

Si français, ivoiriens, algériens et québécois parlent tous la même langue, ils n’ont ni la même culture ni la même histoire. Ainsi, les québécois sont, avant tout, des Nord-Américains qui parlent français avec leur propre vocabulaire : ils envoient des courriels, chauffent une voiture et vont souper. Attention également à ne pas faire d’amalgame simpliste sous prétexte que la culture de certains pays semble identique vue de France. Ce n’est pas parce que vous mangerez du couscous en Algérie ,au Maroc et en Tunisie que vous goûterez le même plat. Et la différence ne se situe pas uniquement dans les ingrédients: ces pays avec des histoires différentes et des problématiques politiques, économiques et technologique très variées. A travers le Maghreb, vous pourrez voir accès à Internet dans une oasis alors qu’il sera impossible en ville de réserver un billet d’avion avec une CB internationale.  Vous-même, aimeriez vous que l’on vous confonde avec un espagnol ou un italien si vous êtes français ?

Penser que parler une langue suffit à bien l’écrire et confondre traduction avec localisation :

Vous avez sûrement un cousin qui a faits des études aux USA ou si vous n’en avez pas, vous connaissez un traducteur qui fera l’affaire pour localiser vos documents. Bien parler une langue ou traduire des documents techniques ne signifie pas que l’on sait rédiger des documents marketing : tous mes clients parlent français et pourtant je rédige leurs plaquettes ou leurs témoignages clients… Oubliez les traductions au mot et « Reverso » et faites appel à des professionnels de la rédaction marketing, que les américains appellent des copywriters.

Fournir des communiqués de presse en anglais à la presse française et vice-versa 

Non seulement les communiqués de presse français ne se rédigent pas de la même façon que les « press releases » anglo-saxonnes mais, en outre, la pénurie de journalistes dans les rédactions françaises n’est pas propice à la lecture de documents rédigés en langue étrangère.

Localiser son contenu marketing mais aussi son approche commerciale est une des conditions de la réussite d’un développement à l’international, que l’on soit une entreprise française qui cherche à se développer hors de ses frontières ou une entreprise étrangère qui désire s’implanter en France.

 

voir aussi sur le même sujet: Développement commercial: pourquoi localiser n’est pas traduire


  • 0

Références AJEM CONSULTANTS- Comment Powertech a misé sur la créativité d’AJEM Consultants et de Publisoft pour « voir la vie en rose »

Tags : 

« Don’t sell products, sell dreams », disait Steve Jobs.

Flash back sur un projet qui nous tient à cœur avec Corinne Lefebvre de Publisoft, le partenaire Activ’3D en charge de l’identité et de la création graphique. Voici une de ces références qui illustre les propos de l’inventeur du marketing moderne et démontre également que les contraintes posées par nos clients peuvent se révéler de formidables opportunités de création marketing et communication.

Quand Franck Cascales de la société Powertech décide de réaliser de nouvelles plaquettes pour sa gamme de radiateurs Ambéo à destination d’un public de 50 à 60 ans, il fait un choix aussi étonnant que judicieux : miser sur une plaquette dont le code couleur sortirait totalement des sentiers battus : du rose et noir ! AJEM Consultants, en charge de la rédaction de la plaquette, va s’appuyer sur l’argumentaire imparable de ce vendeur hors pair pour en extraire la substantifique moelle et s’harmoniser, dans le style et dans le ton, à la création de Publisoft. Une création intégrant les contraintes couleur sans pour autant être en décalage avec la cible visée, qui recherche confort, sécurité et performance. Pari réussi ? Je vous laisse en juger par vous-même.

visualiser l’intégralité de la PLAQUETTE AMBEO – Systèmes de chauffage


  • 0
cas client video cerp psion

Exemple de cas client réalisé pour la société Psion France/Motorola services – vidéo et rédactionnel

Tags : 

Voici un exemple de  cas client réalisé pour l’un de nos clients qui allie, communiqué de presse, cas client rédactionnel et vidéo.

Ce type de génération de contenu peut être exploité lors de nombreuses opérations de marketing opérationnel et de communication:

  • exploitation sur des salons et lors de conférences
  • intégration dans des newsletters
  • communiqué de presse
  • concours et prix
  • site web, site communautaire, blog
  • etc.

Si la qualité du contenu généré reste primordial (dans génération de contenu il y a contenu !), n’oublions pas qu’il est tout aussi important de rendre ces productions rédactionnelles et vidéo attractives.

Faire témoigner ses clients au travers d’un case study, cas client,  témoignage utilisateur,  retour d’expérience ou  success story, est une démarche particulièrement intéressante dans le cadre d’une stratégie de génération de contenu et de développement de la notoriété. Pas toujours facile de mener à bien ce projet qui consiste à obtenir le retour d’expérience ET l’autorisation de publication de vos clients.

Quand il s’agit de générer du contenu, le témoignage de vos clients (ou case study ou étude de cas ou success story) est un outil à forte valeur ajoutée. Encore faut-il l’utiliser avec pertinence et proposer un contenu de qualité, valorisant pour l’entreprise et son client et permettant à vos clients et futurs clients de s’identifier.

Je vous invite à découvrir notre réalisation vidéo et rédactionnelle mais aussi à lire et visionner quelques astuces qui vous permettront de rendre plus attractive votre production de contenu sur notre blog.

Télécharger le rédactionnel du cas client Psion

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus au 06.86.36.53.08 ou au 09.71.22.28.29


  • 0

Génération de contenu: exemple cas client proposé au format rédactionnel et video pour la société Psion

Tags : 

Cas client vidéo et rédactionnel pour la société Psion

Psion s’associe à la dynamique d’innovation du réseau Logistique Grimonprez sur sa plate-forme logistique multimodale d’Anzin

Au-delà de l’enjeu réglementaire, l’éco-responsabilité, est devenue, pour de nombreuses entreprises, un véritable enjeu économique permettant d’associer le développement durable à des gains d’efficacité significatifs. C’est ce défi qu’ont relevé, en partenariat, le réseau Logistique Grimonprez et le 1er site français de e-commerce – laredoute.fr – sur la plate-forme logistique multimodale d’Anzin. Cette ancienne aciérie réhabilitée accueille, depuis avril 2011, une plate-forme logistique particulièrement innovante. Capable d’accueillir et d’embrancher, sur un même site, du transport ferroviaire, fluvial et routier, la plate-forme multimodale a su répondre aux exigences écologiques et économiques de laredoute.fr grâce à une approche éco-responsable associée à une nouvelle organisation plus pertinente et plus fluide. Avec ses terminaux, Psion participe à cette aventure en fournissant, dans l’entrepôt, des solutions capables de garantir la traçabilité des conteneurs et l’affectation des produits en temps réel.

L’enjeu pour tous les acteurs : réduire l’empreinte carbone tout en gagnant en efficacité

Le réseau de PME, Logistique Grimonprez, véritable solution alternative aux grands groupes, a pour vocation d’accompagner ses clients dans l’ensemble de leurs projets logistiques. Parce que l’engagement est aussi une valeur que le réseau de PME partage, Logistique Grimonprez a souhaité développer des solutions éco responsables et innovantes visant à limiter les empreintes carbones en réhabilitant des modes de transports « doux». C’est parce qu’ils partageaient la même exigence écologique et économique, que le site web laredoute.fr, a souhaité travailler de concert avec le réseau pour mettre en place une plate-forme multimodale de logistique. « Cette plate-forme est bien le résultat d’une volonté commune, du groupe RedCats et du réseau Logistique Grimonprez, de s’engager dans une démarche de développement durable, en choisissant un mode alternatif à la route », explique Franck Grimonprez, Directeur du réseau de PME.

Dès 2001, le réseau Logistique Grimonprez, au travers de la PME FLAG, développe l’idée de créer le 1er port intérieur français pour désengorger le trafic autoroutier. Le réseau investit alors près de 11 millions d’euros dans la réhabilitation de l’ancienne friche industrielle Norzinco. « Le choix s’est imposé de lui-même, compte tenu de la qualité des accès et des dimensions. Non seulement le site était déjà connecté en mode ferroviaire mais il se situait sur le canal de l’Escaut, future porte vers le canal Seine-Nord Europe, » se souvient Franck Grimonprez. Par anticipation, FLAG propose au groupe RedCats, particulièrement volontariste en matière d’éco-responsabilité, de développer une démarche privilégiant le transport ferroviaire pour son site laredoute.fr. En 2008, un nouveau pas est franchi par les deux entreprises qui se lancent dans un projet plus ambitieux visant à favoriser le transport fluvial et la multi modalité.

En avril 2010, les tests sont lancés pour aboutir, en avril 2011 à l’inauguration des 100 000 m² de la plate-forme logistique multimodale, dont 60 000 sont dédiés à laredoute.fr.

La réponse: mettre en place une plate-forme multimodale embranchée ferroviaire, fluvial et route.

Le principe retenu est simple, comme nous l’explique Franck Grimonprez : « notre site d’Anzin permet d’embrancher différents modes de transport : ferroviaire, fluvial et routier. Une à deux barges arrivent chaque semaine du port d’Anvers. Les conteneurs sont immédiatement déchargés et placés en entrepôts sous douane. Ils sont ensuite dédouanés au fur et à mesure des commandes clients. » Ce nouveau mode de transport a également un impact direct sur les process de la chaine logistique. « Nous avons fortement simplifié les procédures douanières et administratives avec, comme souci majeur, de garantir la traçabilité des conteneurs et de leurs contenus», précise Franck Grimonprez.

Un partenariat sur le long terme avec Psion

C’est là que les terminaux Psion interviennent en permettant une lecture automatisée des codes-barres positionnés sur les conteneurs. « Nous pouvons bénéficier d’un suivi en temps réel de nos conteneurs et de leurs contenus », souligne Laurent Beauvoir, Directeur du développement de Logistique Grimonprez . «Les solutions Psion sont utilisées sur l’ensemble de nos sites, en particulier à Arras et à Lyon où nous réalisons le picking par commande vocale. La traçabilité des conteneurs est l’un des enjeux des années à venir et Psion sera, là encore, notre partenaire privilégié sur tous ces projets de traçabilité. »

Le numéro de container et le numéro de plomb (dispositif de sécurité des conteneurs) sont automatiquement intégrés dans le WMS, en temps réel, permettant ensuite, dans un second temps, un étiquetage à la palettisation puis au colis.

Un bilan économique et écologique 100% gagnant

Depuis Avril 2011, le projet a largement tenu ses promesses ! Non seulement le bilan écologique est particulièrement positif, mais les deux partenaires ont également pu également constater une vraie valeur ajoutée en termes économiques. Ce que nous confirme Franck Grimonprez : « Grâce à ce projet, nous avons éliminé, en une année, près de 1200 camions sur les routes et nos rejets de CO2 ont été divisés par deux – soit 225 tonnes de CO2 en moins – . D’un point de vue économique, les résultats sont particulièrement satisfaisants puisque nous avons pu ainsi économiser 150.000 litres de gasoil liés au transport routier, diminuer le coût de T1 par quatre, optimiser la rotation des conteneurs, gagner en flexibilité par rapport à la route et réduire de façon importante les frais de « demurrage ». Sans oublier la création de 10 emplois sur le site ! »

Des perspectives pour 2012 pour optimiser encore le site

Dans une dynamique renforcée par l’arrivée d’un second site web du groupe RedCats – Vertbaudet – , le réseau Logistique Grimonprez travaille déjà sur de nouveaux projets pour les années à venir : «Nous avons pour objectif de développer la traçabilité RFID pour 2012, une technologie que maitrise Psion. Pour cela, il nous faudra l’adhésion des compagnies maritimes pour bénéficier de cette technologie dès le chargement des conteneurs. En parallèle, nous souhaitons également intensifier les rotations en mutualisant la plate-forme avec d’autres clients. »

Et le projet ne devrait pas s’arrêter là puisque le réseau de PME souhaite intensifier l’utilisation du rail sur sa plate-forme multimodale et développer une ligne fluviale régulière mutualisée sur Dunkerque, comme alternative aux grands ports du Nord. En attendant l’ouverture du canal seine-Nord Europe qui ouvrira de nouvelles perspectives à la plate-forme d’Anzin…

 

À propos du groupe Logistique Grimonprez

Logistique Grimonprez est un réseau de PME aux chiffres représentatifs. Lancé historiquement dans la région Nord de la France, le réseau s’étend sur le marché français de la logistique en s’adaptant au service de ses clients, diversifiés en termes de secteurs d’activité. En 2011, le réseau Logistique Grimonprez réalise un chiffre d’affaires de 37 millions d’euros dont 10 millions réalisé en logistique du e-commerce.

Plus de deux millions de lignes de commandes sont traitées.

Plus de 450 salariés composent le réseau et véhiculent les valeurs Logistique Grimonprez.

Depuis janvier 2011, le réseau de PME Logistique Grimonprez exploite 420 000 m2 d’entrepôts de classe A répartis sur 21 sites et 58000 m2 d’extension prêt à construire reste disponible.

Plus d’informations sur : http://www.logistique-grimonprez.com/

À propos du site web laredoute.fr

Multispécialiste en Prêt-à-Porter et Décoration, La Redoute est le deuxième vendeur d’Habillement féminin et le troisième vendeur de Linge de Maison en France. Laredoute.fr est le 1er site d’achats d’Habillement et de Décoration en France, avec en moyenne plus de 9 millions de visiteurs uniques par mois (N°1 en trafic BtoC en 2010 avec laredoute.fr – (Source : Médiamétrie- NetRatings). En 2010, Internet représente 72% du chiffre d’affaires France de la Marque qui est également présente sur les applications Smartphones et les réseaux sociaux. Avec plus de 11 millions de clients actifs dans le monde, La Redoute est présente dans 25 pays et distribue ses collections via des sites internet et des catalogues. La Redoute est une Marque du groupe Redcats. La Redoute réalise en 2010 plus de 72 % de son chiffre d’affaires sur Internet.

Plus d’information sur : http://www.laredoute.fr

Plus d’information sur la réalisation de cas client vidéo et rédactionnel et la génération de contenu sur notre site

À propos de Psion

Psion est le pionnier des ordinateurs mobiles professionnels et de leurs applications industrielles dans le monde. Nous innovons dans l’informatique mobile professionnelle depuis 1980, ayant démarré en tant qu’inventeur du PDA, et proposant aujourd’hui à nos clients globaux, des solutions à leurs problématiques professionnelles. Parmi nos nombreux clients figurent Volkswagen, SNCF, RWE nPower, E.ON, BMW, Goodyear, Copenhagen Airports, BNSF… À travers notre business model basé sur l’innovation ouverte, nous travaillons en collaboration directe avec nos clients et nos partenaires pour co-créer de nouvelles versions de produits mobiles, de logiciels et de services qui répondent aux attentes et besoins du marché. Cette collaboration a été rendue possible grâce à notre site communautaire dédié à l’innovation ouverte, www.ingenuity.com
Psion plc est une entreprise cotée en bourse et enregistrée au London Stock Exchange. Son siège social est basé à Londres et elle dispose de filiales en Europe, Amérique du Nord, Asie et Pacifique, Amérique latine et Afrique. Pour plus d’informations, visitez www.psion.com

Retrouvez de l’information en temps réel sur facebook et sur le site communautaire www.ingenuityworking.com


Recherche

Suivez-nous sur Twitter

La leçon de #relationclient du jour : Le coup de génie de Netflix qui ridiculise les méthodes de ses concurrents presse-citron.net/le-coup-de-…

Il y a 4 jours De Steph. Michel Amato's Twitter

AJEM Consultants est référençable sur DataDock. Vous êtes à la recherche d'une formation sur mesure, adaptée à vos besoins ?