Tag Archives: RSE

  • 0
marketing produit et rse decathlon inversé

Marketing produit et RSE: Le marché de la seconde main est-il devenu un nouvel outil RSE ?

Tags : 

Le marché de la seconde main serait-il devenu un nouvel outil RSE ? Au regard des exigences liées à la réduction de notre empreinte carbone et aux nouvelles attentes des consommateurs, la prise en compte des enjeux climatiques pour les industriels est devenue un impératif. Encore faut-il être en mesure de mettre cela en place au sein de la stratégie produit et de la stratégie commerciale. Quels produits faire évoluer ? Quelles nouvelles offres de service proposer ?

Marketing produit et RSE: L’exemple de Décathlon

Vous avez probablement vu l’excellent marketing de Décathlon au sujet de ses offres de produits reconditionnés. La célèbre marque française présente dans le monde entier a choisi de rebaptiser ses magasins en utilisant le nom de l’enseigne à l’envers. car à présent c’est un peu le monde à l’envers. C’est le magasin qui rachète des produits à ses clients.

marketing produit et rse decathlon inversé

En Belgique, trois magasins sont concernés par l’opération qui va afficher une enseigne inversée. Les clients rapportent leurs produits qui sont rachetés contre des bons d’achat à dépenser dans les divers points de vente. C’est donc du shopping inversé puisque Decathlon qui rachète les produits aux clients !

« À première vue, ce changement de nom en Nolhtaced peut ressembler à un coup marketing, mais nous voulons avant tout faire connaître notre service de rachat au plus large public possible et ainsi réutiliser un maximum de choses, baisser le seuil de la seconde main et augmenter le pouvoir d’achat. »

Cette approche est intéressante mais comment la dupliquer dans les différentes industries?

Le cas de l’industrie textile ou comment ne pas se tirer une balle dans le pied

Difficile, quand on est un enfant de la fastfashion (comme H&M ou Primark  de trouver la bonne voie pour développer une stratégie RSE pertinente. Arrêter de faire travailler les enfants, payer correctement ses ouvriers à l’autre bout du monde et réduite l’impact de la délocalisation, … SimpleBasique comme dirait Orelsan ! Mais peut-être pas suffisant…Il se pose tout de même une vraie question: pour réduire notre empreinte carbone, il faut limiter notre consommation. En particulier de vêtements. Voici quelques chiffres pour réfléchir:

  •  1/3 de l’empreinte carbone des européens est dû à ses importations (source Insee 2022).
  •  L’étude « Empreinte carbone du textile en France », menée par Cycleco, évalue que l’empreinte carbone textile par habitant équivaut à 442 kilos par an et pourrait être réduite de moitié si les importations étaient réduites.
  •  L’industrie du textile serait la seconde industrie la plus polluante au monde après le pétrole, et selon les études, représenterait entre 3 et 10% des émissions de CO2 mondiales.

La solution ? La seconde main (mais pas que) !

La seconde main est un nouveau business model qui permet aux industries les plus polluantes de se ré approprier un modèle économique qui est en passe de leur échapper (Vinted ou le Bon Coin y sont pour quelque chose…)Il y a une vraie réflexion à intégrer dans la démarche marketing produit des entreprises sur la pérennité et la réuilisabilité des produits qu’elle crée et vend et cela passe par:

la mise en place de la vente en seconde main au sein de l’entreprise

  •  le reconditionnement des produits quand c’est possible
  •  l’augmentation de la réparabilité de ses produits
  •  La création d’offres de services de maintenance et réparation
  •  la meilleure qualité de produits qui doivent être conçus pour durer.

De nombreux professionnels du textile ont déjà compris l’intérêt de penser RSE en amont par conviction personnelle et aussi pour mieux répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.

Vos devez vous aussi anticiper ces enjeux d’empreinte carbone produit, de réutilisabilité et de RSE enjeu et de les intégrer avec pertinence et innovation cette notion dans la construction de votre stratégie produit.

Contactez-nous si vous souhaitez en parler !

PS: pour calculer votre empreinte carbone produit vous pouvez prendre votre calculette  ou contacter la  société  Izypeo qui fabrique des logiciels pour faire cela !

 


  • 0
Développement durable

Marketing et RSE: le développement durable c’est pour moi ?

Tags : 

Ça y est, c’est parti ! La COP21 a démarré et avec elle un discours qui peut paraitre pour certains « surfait » ou d’autres simplement « simpliste ».

Au delà des perspectives et challenges à relever pour les Etats, que faut-il penser des enjeux du développement durable pour l’entreprise ?

Outre le fait qu’il est à présent difficile de nier un certain nombre de faits concernant la modification du climat – même si certains se plaisent encore à le faire -, il n’en reste pas moins que le développement durable dans son volet environnemental et social, s’avère un enjeu à part entière pour la stratégie d’entreprise !développement durable schéma

Le développement durable: un enjeu réglementaire …

Tout d’abord de nombreuses règlementations françaises et européennes font leur apparition contraignant les entreprises à s’adapter (étiquetage vert, HQE, …) et même si la taxe carbone, dans sa première version, a été repoussée en France, la Fiscalité Carbone pointe son nez et ne devrait pas tarder à devenir une bonne raison de s’occuper sérieusement de ses émissions de gaz à effets de serre.

Le développement durable: un enjeu commercial…

Impossible de se voiler la face ! Dans certains secteurs d’activité, se mettre au vert devient indispensable : que ce soit dans le secteur du bâtiment pour qui le bilan carbone chantier devient un vrai impératif ou dans le secteur de l’événementiel où l’impact écologique d’un événement est une arme commerciale à part entière, partout la démarche environnementale pointe son nez. Tout simplement parce que le principe même de cette démarche se veut solidaire et intègre les parties prenantes de l’entreprise : actionnaires, salariés, fournisseurs, clients, tous le monde est concerné (voir article précédent sur le sujet).

Le développement durable: un enjeu stratégique …

A terme, les énergies que nous connaissons risquent fort de prendre une part de plus en plus faible et la réduction de la dépendance aux énergies fossiles se pose sur le long terme.

L’intégration de la démarche environnementale et de façon plus générale de la responsabilité sociétale d’entreprise (RSE) dans la stratégie d’entreprise (humaine, organisationnelle et commerciale) devient donc pour les entreprises un vrai sujet d’actualité, à traiter au même titre que les autres priorités de gestion stratégique.

Négliger le développement durable peut être dangereux. En faire trop aussi !

Car il faut veiller à ne pas tomber dans le travers de la communication de type « le vert lave plus blanc », ce que les anglo-saxons appellent le greenwashing, ces pratiques qui consistent à mettre en avant des efforts faits par l’entreprise en terme de développement durable alors que ces efforts ne sont en faits que peu avancés ou parfois même inexistants.

Sur ces questions aussi, nous pouvons vous répondre de façon globale avec notre partenaire IZYPEO qui fournit des solutions de gestion de la démarche environnementale. Une fois votre démarche en place AJEM Consultants vous accompagne pour valoriser votre démarche dans votre stratégie marketing et commerciale.

Contactez-nous !

 


Recherche

Suivez-nous sur Twitter

Heureuse de voir que chez AJEM Consultants nous avons bien fait de conseiller à nos clients de développer leur activité au #Listenbourg @izypeo @gaspardooo pic.twitter.com/39sbchIV86

Il y a un mois De Steph. Michel Amato's Twitter

AJEM Consultants est certifié Qualiopi au titre des actions de formations. Vous êtes à la recherche d'une formation sur mesure, adaptée à vos besoins ?